Publicité

UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

nVidia

Plus d'un an et demie après la sortie de la 8800 GTX, la première carte DirectX 10 d'nVidia, la firme au caméléon a enfin lancé aujourd'hui sa seconde génération de puces DirectX 10, le GT200, qui équipe pour l'instant deux cartes, la GeForce GTX280 et la GeForce GTX260. De quoi enfoncer le clou et démonter une fois de plus l'avance dont dispose aujourd'hui nVidia par rapport à AMD/ATI.

En effet, alors que les constructeurs de cartes graphiques nous avaient habitués à renouveler leurs gammes tous les 6 à 8 mois, en s'échangeant sans cesse le leadership, force est de constater qu'nVidia est aujourd'hui sans concurrence. Non seulement, le G80 et le G92 (une évolution mineure du G80) ont tenu la dragée haute à toutes les cartes ATI depuis octobre 2006, mais en plus nVidia récidive avec le GT200, qui écrase littéralement les produits ATI, alors qu'il n'est qu'une nouvelle évolution du G80, et non pas une architecture réellement nouvelle. Conséquence directe : nVidia ne supporte toujours pas la version 10.1 de DirectX, contrairement à ATI qui l'implémente depuis sa série HD 3000.

nVidia GeForce GTX 280

Embarquant 192 à 240 Stream Processors, le GT200 n'est donc en fait pas grand chose qu'un G92 embarquant un plus grand nombre d'unités de calcul. Il en résulte que la puce consomme énormément, d'autant qu'elle est désormais épaulée de 896 Mo à 1 Go de RAM, sur un bus 448 à 512 bits. Testée par Matbe, la GTX 280 se révèle à la hauteur de ses caractéristiques, puisqu'en haute résolution (20", 22", 24" et 30" en résolution native), elle surpasse de 60% la 8800 Ultra, qui était jusqu'alors la carte mono-GPU la plus rapide dans cette situation. Elle surpasse même sans difficultés là 9800 GX2, pourtant dotée de deux puces G92. Côté ATI, la 3870 X2, elle aussi dotée de deux GPU, est dépassée de 30 à 40%, et même plus dans les situation les plus difficiles (très haute résolution avec FSAA). La GTX 280 est par contre à la peine en basse résolution, où elle égale tout juste ses grandes soeurs, car elle est trop limitée par le CPU.

Sur le plan de la consommation, la GTX280 surpasse aussi toutes les cartes existantes, y compris la 9800 GX2 (dépassée de 30W) et la 3870 X2 (de peu). Elle se rattrape par contre au repos, grâce au retour des fréquences 2D, qui font descendre sa consommation à environ 25W en 2D classique et 35W en lecture vidéo avec décodage matériel. Compatible Hybrid Power, elle pourra également être complètement arrêtée au repos, pour peu qu'elle soit montée sur une carte mère compatible et qu'on accepte la perte de performances 3D engendrée par l'Hybrid Power, ce qui ne devrait pas être le cas chez la plupart des acheteurs de cette carte...

Reste la question du prix, et là on retrouve des prix qu'on n'avait pas vus depuis longtemps : 550€ pour la GTX 280 et 310€ pour la GTX 260 ! Espérons que la relève de chez ATI (à savoir les HD 4850 lancées aujourd'hui également et les HD 4870 qui seront lancées à la fin du mois) sera à la hauteur pour pousser nVidia à baisser un peu les tarifs. Vu le positionnement de la HD 4850 (disponible dès aujourd'hui à moins de 160€), on peut se douter qu'elle se positionne plutôt face aux 8800 et 9800 GT, tandis que la HD 4870 devrait se négocier environ 100€ de plus, probablement pour attaquer la GTX 260 grâce à un meilleur rapport performances/prix (nVidia a déjà réduit le tarif des GTX 260 pour ne pas trop souffrir de cette concurrence). Pour battre les GTX 260 et GTX 280, la seule solution pour ATI sera probablement de recourir à la solution X2, que le constructeur maitrise de plus en plus, parvenant à des rendements bien supérieurs à ceux d'nVidia avec son SLI.

Contrairement au G92, le GT200 ne sera très probablement pas décliné en version bi-GPU dans l'immédiat, à cause de la consommation trop élevée, mais la donne pourrait changer dès l'automne, avec l'arrivée du GT200b gravé en 55nm. En attendant, les amateurs de caméléon et de solutions multi-GPU pourront tout de même monter un système SLI à deux ou trois cartes à base de GTX 280, ce qui devrait peut-être permettre de rendre Crysis jouable sur un écran 24"...

Enfin, comme l'a annoncé nVidia vendredi dernier, le GT200 sera compatible avec l'API PhysX d'Ageia, qu'nVidia va implémenter dans ses drivers via le framwork CUDA. Cette compatibilité PhysX sera également disponible sur les cartes GeForce 8 et 9.

Posté par Matt le 17/06/2008 à 10h44
Aucun commentaire

Rétroliens

URL pour les rétroliens :
http://www.infobidouille.com/actualites/retrolien/362