Publicité

UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Dans une interview à l'association SOUN, qui milite pour une évolution de la législation sur le droit d'auteur, Philippe Poutou, représentant du Nouveau Parti Anticapitaliste pour la présidentielle de 2012, a expliqué sa vision de l'avenir du droit d'auteur.

Rejoignant les positions d'autres candidats, principalement à gauche, Philippe Poutou s'est dit fortement opposé à l'Hadopit, qu'il trouve "injuste et inefficace, et surtout totalement déconnectée de la réalité". Pour la remplacer, il propose lui aussi une licence globale (qu'il baptise "licence égale"), qui serait financée par une taxe sur les FAI, sur le matériel informatique, mais aussi, et c'est là le côté original de sa proposition, sur le chiffre d'affaire des majors.

Mais les propositions de Philippe Poutou ne s'arrêtent pas là. Le candidat d'extrême gauche souhaite aussi revoir la durée des droits d'auteur à la baisse. Il estime en effet qu'il n'est pas normal que les descendants d'un artiste hérite de ses droits. Il souhaiterait donc que les droits d'auteurs s'arrêtent à la mort de l'auteur, et non plus 70 ans après, comme c'est le cas aujourd'hui. Une proposition qui va à contre courant de la tendance actuelle, qui va plutôt à l'allongement de la durée de protection...

Dernière subtilité de son programme sur le droit d'auteur, dans l'hypothèse de la suppression de la protection 70 ans après la mort, l'œuvre serait en fait toujours soumise au paiement de droits durant cette période. Mais au lieu d'aller aux héritiers de l'auteur, les sommes perçues iraient alimenter un fond de soutien au profit des jeunes artistes.

Posté par Matt le 13/02/2012 à 14h50
Aucun commentaire
Source : Numérama

Rétroliens

URL pour les rétroliens :
http://www.infobidouille.com/actualites/retrolien/2188