UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Android

Dans le cadre de la plainte d'Oracle contre Google pour violation de brevets sur Java dans Android, le juge William Alsup vient de demander à Oracle et Google d'essayer de se mettre d'accord sur un règlement à l'amiable, plutôt que d'aller jusqu'au procès.

"La Cour est encline à imposer une médiation aux deux parties". C'est par ces mots que le juge a exprimé cette demande, dans un courrier destiné au tribunal californien qui gère le dossier. Si les deux géants ne parviennent pas à se mettre d'accord, le procès s'ouvrira le 31 octobre.

Pour rappel, Oracle accuse Google d'avoir violé des brevets relatifs à Java dans sa machine virtuelle Dalvik, qui est au cœur d'Android. La justice avait déjà invité les deux sociétés à un règlement à l'amiable au début de la procédure, mais la médiation avait échoué.

Oracle réclame à Google une indemnisation de 6 milliards de dollars. Si cette demande était validée par la justice, elle constituerait probablement un record. Fort de documents qui prouveraient que Google a violé ces brevets en connaissance de cause, il y a des chances qu'Oracle refuse désormais toute tentative de règlement à l'amiable, les chances de succès en justice étant largement renforcée par ces preuves compromettantes.

Posté par Matt le 06/09/2011 à 10h27
7 commentaires
Source : Silicon.fr

Bon je vais peut etre pas prendre un android comme prochain téléphone ...
Pas non plus un Apple (vu que j'évite de faire gagner de la tune aux gros connards quand je peux) ... bon ben il ne me reste plus que RIM :'(

Posté par Ptit_boeuf le 06/09/2011 à 11h40 - Citer

Fallait profiter de la grande braderie sur les appareils WebOS :p

Posté par Matt le 06/09/2011 à 12h06 - Citer

En gros au niveau des OS on a le choix entre :
- Windows qui a longtemps été un frein à l'innovation et l'évolution des smartphones
- IOS qui nourrit une entreprise qui se fout de la gueule du monde et prend ses client pour des imoutons
- Android qui appartient a une entreprise très intéressé par toutes nos données perso...
- RIM dont le déclin semble bien enclenché mais semble sérieuse pour tout le reste


Bref, vous voulez faire un OS mobile, prévoyez un ENORME budget PUB et une armée d'avocats.


Aucune chance de voir un Ubuntu sur un smartphone avant un p'tit moment (quoiqu'avec la démocratisation de l'ARM avec W8...)
Pourquoi Canonical ou ses copains ne s'y sont pas intéressés ?
Pourquoi les fabricants n'essayent pas de vendre leurs smartphones sans OS et proposent de télécharger l'OS gratuitement ?
Genre tu achètes ton téléphone, tu installes un petit programme sur ton PC genre Unetbootin, tu choisis une distribution (au pire le fabricant n'en met qu'une seule) et hop il télécharge et installe le tout. Le fabricant ne vend pas l'OS, il ne viole donc pas de brevet.
Je pense que pour mon prochain je me tournerai vers RIM. De toute façon je crois que Vinci impose les BB par rapport à la sécurisation des coms et vu que je vais chez eux...

Posté par kstor le 06/09/2011 à 12h43 - Citer
Édité le 06/09/2011 à 12h46

kstor a écrit :

Pourquoi Canonical ou ses copains ne s'y sont pas intéressés ?

Probablement trop coûteux par rapport au retour qu'ils pourraient en tirer.

kstor a écrit :

Pourquoi les fabricants n'essayent pas de vendre leurs smartphones sans OS et proposent de télécharger l'OS gratuitement ?

Pour la même raison qu'on ne trouve quasiment pas de PC sans OS : les gens veulent un truc qui marche dès qu'on l'allume.

kstor a écrit :

Le fabricant ne vend pas l'OS, il ne viole donc pas de brevet.

C'est pas parce que c'est gratuit que ça viole pas de brevet...

Posté par Matt le 06/09/2011 à 14h33 - Citer

Matt a écrit :

kstor a écrit :

Pourquoi Canonical ou ses copains ne s'y sont pas intéressés ?

Probablement trop coûteux par rapport au retour qu'ils pourraient en tirer.

He ouais moyen, il me semble qu'il existe déjà une version ARM de leur OS et je suis convaincu que ça aurait eu un impact plus important que edubuntu ou autre. Quand on voit que certains reversent 6$ ou plus a Microsoft pour chaque licence Android, il y aurait eu moyen de faire quelque chose.

Matt a écrit :

kstor a écrit :

Pourquoi les fabricants n'essayent pas de vendre leurs smartphones sans OS et proposent de télécharger l'OS gratuitement ?

Pour la même raison qu'on ne trouve quasiment pas de PC sans OS : les gens veulent un truc qui marche dès qu'on l'allume.

Bahouais mais par exemple pour l'iphone, il faut l'activer, c'est pas la mort, ca a pas empeché le succès de l'iphone. Là yaurait juste une barre de progression un peu plus longue.

Matt a écrit :

kstor a écrit :

Le fabricant ne vend pas l'OS, il ne viole donc pas de brevet.

C'est pas parce que c'est gratuit que ça viole pas de brevet...

Oui la preuve, il me semble que google ne vend pas android.
Par contre, tout le monde a le droit d'utiliser un brevet a titre personnel sans reverser de droits, et je crois que ça s'applique même dans le cadre de la recherche. Tant qu'il n'y a pas d'activité industrielle/commerciale derrière. Bref, un peu comme si la roue était brevetée, et qu'une entreprise décrivait les moyens de créer une roue "a la maison" avec différents outils. ils ont le droit. Dans le cas présent, la roue c'est des composants de l'OS et les outils c'est le PC et des logiciels.
Mais je reconnais que c'est très limite.

Posté par kstor le 07/09/2011 à 00h00 - Citer

kstor a écrit :

Matt a écrit :

kstor a écrit :

Pourquoi Canonical ou ses copains ne s'y sont pas intéressés ?

Probablement trop coûteux par rapport au retour qu'ils pourraient en tirer.

He ouais moyen, il me semble qu'il existe déjà une version ARM de leur OS et je suis convaincu que ça aurait eu un impact plus important que edubuntu ou autre.

C'est pas du tout comparable niveau travail. Le travail pour faire edubuntu à partir d'Ubuntu, c'est quasiment pas de dev, c'est essentiellement un travail d'intégration : choisir un ensemble de logiciels à pré-installer avec la distrib et s'assurer qu'ils fonctionnent bien ensemble sans se marcher sur les pieds.


En faire un OS mobile, c'est une autre affaire, qui va bien plus loin qu'une simple recompilation ARM. Il faut entièrement revoir l'interface du système, pour l'adapter aux contraintes ergonomiques : pas de clavier, pas de souris, écran 3 ou 4"... Ensuite, faut développer, là aussi avec une interface adaptée, toutes les applications absolument indispensables pour un smartphone d'aujourd'hui : téléphone, contacts, SMS, mail, agenda, navigateur web, appareil photo, lecteur multimédia, visionneuse de photos... Et puis bien sûr, développer aussi tout un ensemble d'API pour faciliter le développement et permettre l'accès à tous les capteurs dont est doté un smartphone moderne (GPS, accéléro, gyro, boussole, proximité, photo...).


Bref, faire tout le boulot qu'à fait Google par dessus un noyau Linux ou Apple par dessus le noyau d'OS X, mais avec des moyens financiers bien moindres, et surtout, en faisant très très attention à ne violer aucun brevet. Parce que Apple ou Google, ils ont les moyens de faire face à des procès et de payer s'ils sont condamnés. Canonical par contre, je donne pas cher de leur peau s'ils se prennent un procès de Microsoft, Apple ou Oracle...

kstor a écrit :

Matt a écrit :

kstor a écrit :

Pourquoi les fabricants n'essayent pas de vendre leurs smartphones sans OS et proposent de télécharger l'OS gratuitement ?

Pour la même raison qu'on ne trouve quasiment pas de PC sans OS : les gens veulent un truc qui marche dès qu'on l'allume.

Bahouais mais par exemple pour l'iphone, il faut l'activer, c'est pas la mort, ca a pas empeché le succès de l'iphone. Là yaurait juste une barre de progression un peu plus longue.

S'il faut faire un choix d'OS, l'utilisateur lambda sera perturbé.
S'il n'y a pas de choix, ça n'a aucun intérêt de livrer le téléphone nu.

kstor a écrit :

Par contre, tout le monde a le droit d'utiliser un brevet a titre personnel sans reverser de droits, et je crois que ça s'applique même dans le cadre de la recherche. Tant qu'il n'y a pas d'activité industrielle/commerciale derrière. Bref, un peu comme si la roue était brevetée, et qu'une entreprise décrivait les moyens de créer une roue "a la maison" avec différents outils. ils ont le droit. Dans le cas présent, la roue c'est des composants de l'OS et les outils c'est le PC et des logiciels.

À partir du moment où ils distribuent l'OS, même gratuitement, on n'est plus dans le cadre d'un usage personnel.


C'est un peu comme la copie privée pour les œuvres : une œuvre qui rentre chez toi par des moyens légaux, tu peux en faire autant de copie que tu veux, tant que ça ressort pas de chez toi. Mais dès que ça ressort, ça n'entre plus dans le cadre de l'exception pour copie privée.

Posté par Matt le 07/09/2011 à 09h44 - Citer

Matt a écrit :

C'est un peu comme la copie privée pour les œuvres : une œuvre qui rentre chez toi par des moyens légaux, tu peux en faire autant de copie que tu veux, tant que ça ressort pas de chez toi. Mais dès que ça ressort, ça n'entre plus dans le cadre de l'exception pour copie privée.

Il y a pas en plus une subtilité ? A savoir que pour faire ta copie il faut que ça se fasse sans casser de protection?

Posté par Ptit_boeuf le 07/09/2011 à 10h11 - Citer

Nom : 
Code de vérification : quarante-cinq + dix-sept = (en chiffres)