WordPress ou Dotclear, il faut choisir

Flattr this!

Une fois décidé à relancer le site en m’appuyant sur un CMS clé en main (et open-source of course), c’est tout naturellement la question du choix du CMS qui s’est posée.

La première fois que j’ai utilisé un CMS, c’était lorsque j’ai ouvert mon blog personnel. J’avais à l’époque opté pour Dotclear 1.3, que je trouvais techniquement plus abordables (je parle du point de vue de celui qui se plonge dans le code…) que d’autres, et qui en plus était français. Depuis, j’y suis resté fidèle, et j’ai continué à l’utiliser pour tous mes blogs. Même Infobidouille, qui utilisait un front-end entièrement développé avec mes petites mains, s’appuyait en fait sur Dotclear pour tout le back-end, les flux RSS, la gestion des commentaires. Mais…

… je lui trouvais quand même quelques limitations. Manque de possibilités de personnalisation, gestion des plug-ins parfois un peu chaotique, choix de plug-ins limité, éditeur de billets archaïque (la syntaxe wiki, c’est pratique… mais ça reste quand même pas mal limité, et je devais souvent jongler avec les ///html /// pour faire ce que je voulais…).

Il y a quelques années, j’avais expérimenté WordPress pour un blog sur la Formule 1 (qui n’a finalement jamais vu le jour). J’avais pu constater sa richesse, mais l’avait trouvé très lent sur mon serveur de l’époque, qui était déjà au bord de la saturation, et j’avais donc abandonné l’idée de l’utiliser. Je lui ai donné une seconde chance plus récemment, lorsque ma mère a dû trouver une solution de remplacement à son blog MobileMe. J’ai alors eu l’occasion de le tripoter un peu sur une plateforme mieux dimensionnée, et ça m’a semblé plutôt pas mal.

Du coup, quand la question s’est posée pour Infobidouille, j’ai tout de suite réduit mon choix à ces deux solutions, excluant d’office Drupal, SPIP et autres Joomla, que je connais trop peu.

Dotclear avait toujours l’avantage de la simplicité technique : depuis le temps, je commence à bien connaitre la structure de code de Dotclear, et je suis donc en mesure d’aller rapidement le modifier pour l’adapter à mes besoins, alors qu’avec WordPress je devrais tout réapprendre (mais aurais-je besoin d’aller le modifier en profondeur ? rien n’est moins sûr…). J’avais aussi sous la main tout le code nécessaire pour manipuler les contenus Dotclear dans mon propre front-end, mais comme j’ai pas vraiment l’intention de dévier du front-end officiel, c’est là encore un avantage bien maigre. Et ce code ne sera pas forcément très compliqué à adapter à WordPress (si je m’ennuie pendant une longue soirée d’hiver, je saurais quoi faire 🙂 ).

WordPress de son côté avait l’avantage de la plus grande richesse fonctionnelle, de l’interface d’administration plus user-friendly, d’un grand nombre de plug-ins, bien référencés sur le site officiel… Il est aussi réputé plus efficace pour le référencement et, professionnellement, ça ne peut pas me faire de mal d’apprendre à le dompter, vu le nombre d’entreprises qui l’utilisent. Et j’apprécie le versioning des billets (mais il manque par contre une fonction pour purger tout ça… mais il y a des plug-ins qui le proposent 🙂 ).

La présence d’un plug-in Disqus officiel a achevé de me convaincre. Ce plug-in permet de profiter des avantages de Disqus sans se prendre la tête pour l’intégration dans le blog, et surtout, sans perdre les gestion locale des commentaires, grâce à une synchronisation régulière. Ainsi, si je décide de me passer de Disqus, un clic suffira.

Le choix est fait, ce sera WordPress. Place au contenu maintenant !

6 réflexions sur « WordPress ou Dotclear, il faut choisir »

  1. Oui, c’est possible de faire de l’URL rewriting pour avoir des adresses plus propres.

    Mais le format des URL de WP est loin d’être son seul avantage, une fois qu’on est bien plongé dedans, il offre vraiment beaucoup plus de possibilités que DC.

  2. C’est marrant parce que je viens de faire strictement l’inverse. Pour le boulot je fais du WordPress et pour moi du Dotclear.

    Il est indéniable que WordPress a un côté clic-o-drome qui plaît beaucoup et que tout est plus facile, c’est vrai aussi. Mais où est l’intérêt si tout est plus facile ? 😉

    Et pour avoir une fois mis les mains dans le code de WP…. j’en frémi encore d’horreur.

  3. C’est sûr que le clés en main, c’est un peu « facile », et parfois même un peu frustrant à force de pas mettre les mains dans le cambouis… Mais après avoir tourné pendant des années avec une solution maison, j’avais vraiment envie de me concentrer sur le contenu, pas sur le contenant.

    J’ai quand même gardé un Dotclear à côté pour mon blog perso et mon site pro (comme pour l’ancien Infobidouille, j’ai un backend Dotclear avec un frontend maison), pour continuer à le suivre de loin, mais après un peu plus de six mois de WordPress, il a vraiment largement pas préférence (surtout depuis que je suis redevenu plus actif sur mon blog perso d’ailleurs… je me rends bien plus compte du retard Dotclear en termes d’ergonomie…).

  4. Hello, je me pose souvent la question… mais depuis 11 ans de pratique de dotclear, il tourne toujours rond, il m’est arrivée d’avoir des bugs de plugin souvent du à une incompatibilité de version, que j’ai pu rapidement corrigé, mais au final il reste le plus fiable pour moi. Une fois de plus je me pose la question, est ce que je devrais faire ce nouveau site sous wordpress ? non je crois que je vais rester sous dotclear, j’ai trop vu de WP planté ou piraté… et le message de Bob, même s’il date de 2013 me fait me souvenir de ce point… trop de plugin tue le plugin, trop de fonctionnalité.. trop de bazar trop l’usine… restons dans la simplicité…
    Infobidouille est il ravis de son WP ?

Laisser un commentaire