Vers un Windows 10 « RT » ?

Flattr this!

Il y a quelques années, Microsoft avait surpris pas mal de monde en lançant en même temps que Windows 8 une version de Windows ressemblant beaucoup à la version pour PC, destinée aux appareils ARM. Baptisée RT, cette version n’avait pas survécu au passage à Windows 10, mais pourrait finalement peut-être faire son retour.

En effet, alors que les machines Windows RT n’ont pas eu droit à une mise à jour vers Windows 10, contrairement à leur cousines sous Windows 8/8.1, une page du site pour développeurs de Microsoft a semé le doute quand à l’arrivée future d’une nouvelle version ARM de Windows. En plus de Windows 10 Mobile ARM/ARM64/x86, sorti il y a peu, et destiné aux smartphones et petites tablettes, et de Windows 10 for desktop x86/x64, la page cite en effet un Windows 10 for desktop ARM, dont Microsoft n’avait jusqu’à présent jamais parlé.

Bien entendu, il pourrait s’agir d’une erreur, et la page a d’ailleurs déjà été mise à jour pour supprimer cette référence à une version desktop ARM, mais on peut se demander si Microsoft ne préparerait pas à nouveau une version ARM de son système.

L’échec commercial de Windows RT vient en effet en grande partie du manque d’applications sur cette version. Seules les applications « Modern UI » et quelques applications classiques de Microsoft étaient proposées, ce qui était un gros handicap, l’écosystème « Modern UI » n’étant pas très développé à l’époque. Comme une tablette à base de processeur Intel Atom pouvait offrir des performances et une autonomie similaire pour un tarif du même ordre, les constructeurs avaient donc rapidement privilégié Windows 8 et 8.1.

Aujourd’hui, la situation a sensiblement évolué. Les applications « Modern UI » sont bien plus nombreuses, surtout depuis qu’elles peuvent aussi être utilisées en mode fenêtré dans l’environnement classique, et la puissance des solutions à processeur ARM a encore progressé, ce qui peut en faire des alternatives bien plus crédibles à des machines x86 en entrée de gamme, avec une puissance suffisante pour faire tourner certaines applications x86 en émulation. Une émulation sur laquelle Microsoft a justement déjà travaillé si on en croit le profil LinkedIn d’un ancien employé de la firme.

Une version ARM de Windows pourrait également faire sens dans le secteur des serveurs, en qui bon nombre de fabricants de CPU voient un intéressant relais de croissance.

Source : Clubic (cache : PNG, MAFF)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.