Ubuntu sous Windows, c’est parti !

Flattr this!

Microsoft a commencé à diffuser la seconde mise à jour majeure de Windows 10, la version 1607 (Windows 10 « Anniversary Update » de son petit nom), qui succède donc à la version 1511. Outre diverses améliorations de l’interface du système, et notamment du menu démarrer et du centre de notification, cette mise à jour est la première version stable à intégrer Windows Subsystem for Linux (WSL, qui reste toutefois en beta), et donc, la possibilité d’installer et d’exécuter des applications Ubuntu sous Windows.

Il faudra par contre suivre quelques étapes avant de pouvoir lancer votre bash sous Windows, la fonctionnalité n’étant pas activée par défaut.

Tout d’abord, il faut activer le mode développeur, via Paramètres > Mises à jouer et sécurité > Pour les développeurs :

Windows 10 : mode développeur

Rendez-vous ensuite dans Paramètres > Système > Applications et fonctionnalités > Programmes et fonctionnalités > Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows puis cochez la fonctionnalité Sous-système Windows pour Linux :

Windows 10 : activation du sous-système Linux

Après un redémarrage, il ne vous restera plus qu’à ouvrir une invite de commande et à y taper la commande bash pour déclencher la configuration initiale :

Windows 10 : initialisation du sous-système Linux

Notez que bien que l’utilitaire de configuration vous demande de créer un compte utilisateur Unix, le shell s’ouvrira ensuite en root, sans aucune trace de l’existence de ce compte… On va mettre ça sur le compte de la version beta ! (Màj : en effet, ça doit être la beta… sur une autre machine il y a bien eu création d’un compte utilisateur, dont le home est positionné dans /mnt/c/Users/<nom utilisateur>)

Une fois la configuration faite, vous pourrez relancer bash directement depuis le menu démarrer, sans passer par l’invite de commande Windows.

Le sous-système Linux embarque tous les paquets par défaut d’Ubuntu 15.04, et pas seulement quelques paquets de base. Ainsi, on peut constater que Python 3 est déjà installé 🙂

Windows 10 : sous-système LinuxLes différents volumes de stockage Windows sont accessibles via des points de montages sous /mnt : /mnt/c, /mnt/d, etc… L’inverse n’est par contre pas vrai, au moins pour l’instant, les fichiers stockés dans d’autres points de montage de l’environnement Linux ne sont pas accessibles depuis l’environnement Windows. Il faudra donc bien prendre soin de placer vos fichiers dans l’un des montages Windows si vous voulez pouvoir y accéder via les deux systèmes.

Nouveauté oblige, WSL pose encore quelques soucis de compatibilité avec le reste de l’environnement Windows. Par exemple, si les processus Linux apparaissent bien dans l’onglet Processus du Gestionnaire de tâches, ce dernier ne sait pas vraiment quoi en faire : impossible d’obtenir des détails complémentaires sur les processus, et il n’est même pas toujours possible de les tuer. Plus gênant, certains outils de sécurité bloquent les processus Linux sans possibilité de définir des règles d’exception, puisque ces outils se basent généralement sur le chemin d’accès de l’exécutable, chemin qui n’existe tout simplement pas dans le cas d’un processus Linux… Ainsi, mon Bitdefender qui bloque l’accès à mes documents aux processus non autorisés ne sait pas autoriser les processus Linux, tandis que le module pare-feu leur bloque l’accès à Internet.

Une réflexion au sujet de « Ubuntu sous Windows, c’est parti ! »

Laisser un commentaire