Samsung propose de « surcycler » les anciens smartphones

Flattr this!

Chaque année, des centaines de millions de smartphones sont mis au rebut par leur propriétaire. Au mieux, ils seront recyclés, au pire, ils finiront dans une quelconque décharge, le recyclage n’étant pas encore un réflexe pour tout le monde. En outre, le recyclage représente un coût financier et énergétique non négligeable. Samsung a donc lancé une autre piste pour limiter le gaspillage : le « surcyclage » (« upcycling » en version originale).

Concrètement, l’idée du géant Coréen est tout simplement que la meilleure chose à faire d’un appareil dont plus personne ne veut comme smartphone, ce n’est ni de le jeter, ni de le recycler, mais plutôt de changer sa destination, en le réutilisant pour d’autres tâches que celles pour lesquelles il avait été initialement conçu.

Ainsi, il propose par exemple de mettre en cluster un lot de Galaxy S5 pour réaliser du minage de cryptomonnaie avec une efficacité énergétique supérieure à celle d’un CPU x86, de recycler un smartphone en interphone avec vidéo, ou encore en boîtier de contrôle pour aquarium. Ces utilisations alternatives sont rendues possibles par la mise à disposition d’outils pour remplacer le système d’exploitation des appareils de la marque, ainsi que d’une plateforme communautaire pour partager ses idées et se réalisations, ou encore pour acheter les composants complémentaires nécessaires (par exemple, les capteurs dans le cas d’un système de régulation d’aquarium).

L’initiative est plutôt intéressante et pourrait attirer un grand nombre d’amateurs du DIY. Les smartphones d’occasion offrent en effet souvent des possibilités bien plus intéressantes que les plateformes spécialisées pour un prix équivalent. On peut toutefois regretter que Samsung limite son initiative à ses propres appareils, sans s’ouvrir à d’autres constructeurs, soit en les laissant prendre part aux projets, soit en proposant des utilisations alternatives s’appuyant sur des applications Android, plutôt que sur des systèmes alternatives, qui, forcément, doivent être adaptés à chaque modèle de téléphone.

Laisser un commentaire