Mozilla se passe toujours bien de Google

Flattr this!

Il y a un an, Mozilla annonçait ne plus dépendre de Google, après avoir vécu pendant des années grâce aux paiements effectués par Google pour être le moteur de recherche par défaut dans Firefox. Si la fondation s’était voulu rassurante à l’époque, en promettant que ce changement ne mettait pas ses finances en péril, bien au contraire, les chiffres officiels le prouvent désormais.

Le bilan financier de la fondation pour les exercices 2014 et 2015 vient en effet d’être publié, et tout va pour le mieux malgré la chute de popularité de Firefox et l’échec de Firefox OS : la fondation a réalisé un chiffre d’affaire record de 421 millions de dollars en 2015, en progression de 28% par rapport à 2014, dernière année du partenariat avec Google.

Cette progression viendrait en partie de la plus grande diversité de moteurs de recherches partenaires de Mozilla. Avant, Google était le moteur de recherche par défaut dans le monde entier, alors qu’aujourd’hui Mozilla a conclu des accords avec 12 moteurs de recherche différents. Google reste quand même indirectement gagnant dans cette histoire, puisque bien qu’il ne paye pas, il reste le moteur de recherche par défaut dans tous les pays pour lesquels Mozilla n’a pas conclu d’accord avec un autre moteur (y compris en France, où l’accord avec Qwant ne couvre qu’une édition spéciale du navigateur, pas la version standard distribuée par Mozilla).

Les finances étant saines, l’objectif de la fondation est désormais de faire décoller la version mobile de Firefox, dont les parts de marché sont pour l’instant ridiculement faibles, la plupart des organismes d’analyse des audience web le créditant de moins de 1% du trafic mobile. Ce développement passera notamment par des accords avec certains constructeurs de smartphones pour qu’ils proposent Firefox comme navigateur par défaut sur leurs appareils. Ce sera par exemple très bientôt le cas pour les smartphones Huawei distribués par Walmart aux USA.

Source : MacG (cache : PNG, MAFF)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.