Une offensive Intel sur l’entrée de gamme ?

Flattr this!

Il y a quelques années encore, le marche des processeurs PC était assez clairement segmenté, avec Intel plutôt sur le haut de gamme et AMD, Via et Cyrix plutôt sur l’entrée de gamme. Mais face à un marché PC de moins en moins dynamique et des consommateurs de moins en moins « généreux », Intel s’est mis à proposer des solutions moins onéreuses. On pourrait bientôt en avoir un nouvel exemple dans la gamme NUC.

Cette gamme comporte différentes solutions pour réaliser des mini-PC, avec des cartes mères miniatures à processeur intégré et des boîtiers tout aussi miniatures. Jusqu’à présent relativement onéreux compte tenu de leur équipement (un peu plus de 160€ pour un NUC à base d’un simple Celeron double cœur et et près de 280€ pour un i3 double cœur, les deux étant dépourvus d’USB 3.0), d’autant plus qu’ils nécessitaient impérativement un SSD mSATA, faute de baie 2.5″, les NUC pourraient bientôt avoir un petit frère basés sur la nouvelle génération de processeurs Atom, les Bay Trail (plus précisément, un Celeron N2810, doté de deux cœurs à 2 GHz).

Un NUC à base de Bay Trail
Un NUC à base de Bay Trail

Il pourrait être proposé à partir du début de l’année prochaine pour à peine 140$ (ce qui devrait le mettre à environ 130€ en France) tout en étant bien mieux équipé, puisqu’il intégrera l’USB 3.0, mais aussi le Wi-Fi 802.11n et le Bluetooth 4.0. Pour rendre la machine encore plus économique, elle serait de plus dotée d’un boîtier un peu plus épais, qui permettra l’installation d’un disque dur 2.5″.

C’est encore trop cher ? Dans un autre registres, ce sont des tablettes 7″ à moins de 100$ qu’Intel veut voir arriver sur le marché, et ce dès la fin de l’année… En position de challenger face à ARM sur le secteur mobile, Intel semble donc vouloir attaquer son concurrent sur le low-cost, à défaut de pouvoir rivaliser dans l’immédiat sur les modèles plus haut de gamme. Une stratégie qui va tout de même obliger Intel à faire de gros efforts sur le prix de vente de ses puces. Un effort auquel le fondeur n’était plus habitué depuis qu’il dominait le marché PC de la tête et des épaules face à un AMD faisant tout juste acte de présence.

Sources : Clubic et Le Journal du Geek

2 réflexions sur « Une offensive Intel sur l’entrée de gamme ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.