Du LCD contrasté comme de l’OLED chez Panasonic

Flattr this!

Alors que les écrans OLED peinent toujours à s’imposer en dehors des smartphones, à cause de leurs tarifs qui restent généralement bien plus élevés, Panasonic va lancer l’année prochaine une nouvelle gamme d’écrans LCD qui bénéficieront d’un des points forts des écrans OLED : un taux de contraste statique annoncé à 1 000 000:1 (celui des OLED est théoriquement infini, mais à ce niveau on ne ferra pas la différence…).

Pour arriver à ce résultat, le constructeurs japonnais a repris et amélioré une idée déjà vue il y a plusieurs années mais qui n’avait jamais été commercialisée : superposer deux couches LCD au sein d’un même écran, l’une en couleur, l’autre en niveau de gris, pour simplement moduler l’intensité du rétroéclairage. En pilotant les deux couches avec le même signal, la couche supérieure, recevra donc un rétroéclairage très affaibli dans les zones sombres. Le taux de contraste est du coup égal au produit des taux de contraste des deux couches.

LCD Panasonic à haut contraste

Sur sa première génération d’écrans utilisant cette technologie, Panasonic promet ainsi un taux de contraste de 1 000 000:1, alors que les dalles LCD classiques du constructeur se contentent actuellement de 1800:1. Ce taux de contraste correspond à une plage de luminosité allant de 0.001cd/m² dans le noir à 1000cd/m² dans le blanc.

LCD Panasonic à haut contraste

Avec le développement des sources HDR, ces dalles pourraient donc, si elles tiennent leur promesses, permettre de démocratiser plus rapidement ce rendu à fort contraste, puisqu’elles devraient coûter nettement moins cher que les dalles OLED ou que les dalles LCD disposant d’un rétroéclairage avec local diming (qui en outre est très loin d’atteindre une telle finesse de pilotage du rétroéclairage, chaque zone de local diming correspondant généralement à plusieurs milliers de pixels, contre un seul dans le système de Panasonic). Selon le constructeur la fabrication de ces dalles peut en outre se faire avec les mêmes chaînes de production que le LCD classique.

Face à ces écrans LCD de nouvelle génération, l’OLED conservera tout de même d’autres avantages, comme sa réactivité très supérieure et sa consommation plus faible, donc l’astuce de Panasonic ne devrait pas condamner l’OLED à long terme, mais risque tout de même de ralentir sa généralisation.

Source : Macbidouille (cache : PNG, MAFF)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.