UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Hadopi

C'était prévisible : le mode de fonctionnement des "radars" de l'Hadopi fait que les flashés ne sont pas forcément les plus gros téléchargeurs, mais aussi des utilisateurs innocents qui n'ont pas les compétences nécessaires pour sécuriser correctement leur accès Internet. C'est ce qui semble être le cas de l'un des dix premiers internautes convoqués...

La Parisien a en effet réussi à contacter l'un de ces dix premiers convoqués et à recueillir son témoignage. Âgé de 54 ans, ce professeur de sciences économiques et sociales dans un lycée de la Loire se dit bien incapable de télécharger quoi que ce soit, et s'estime victime d'un piratage de son accès, d'autant plus que les œuvres pour lesquels il a été flashé ne correspondent pas du tout à ses goûts : un titre de David Guetta fin 2010, un autre de Rihanna en février 2011, et finalement, le film Iron Man 2. Ce dernier a par ailleurs été téléchargé un matin à 8h13 alors qu'il était en cours...

Bien qu'il ne soit de façon assez évidente pas le responsable direct de ces téléchargements, il devra quand même répondre à sa convocation, en se rendant à ses frais à Paris. Pire, il pourrait être condamné à une amende de 1500 euros et/ou à une suspension d'un mois de son accès Internet. Auquel cas il annonce déjà être prêt à déposer un recours auprès de la Cour européenne pour faire invalider une éventuelle condamnation.

Posté par Matt le 18/07/2011 à 12h20
1 commentaire
Source : PCInpact

ils devaient pas faire un programme pour permettre de prouver qu'on était clean ?
Il est passé où ?
Comment on peut se faire sucrer son compte alors qu'il est reconnu qu'il n'existe pas de moyen fiable de sécuriser sa ligne.


C'est quand même la honte de se faire allumer pour ces trois "oeuvres" perso, je crois que j'aurais préféré me faire allumer pour du pr0n. Plus qu'à trouver le plus kéké de ses voisins...

Posté par kstor le 20/07/2011 à 07h59 - Citer
Édité le 20/07/2011 à 08h00

Nom : 
Code de vérification : quarante et un + dix = (en chiffres)