UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Google

Gros consommateur d'électricité avec ses nombreux datacenters, Google a depuis longtemps compris qu'investir dans les économies d'énergie et les énergies renouvelables pouvait faire réduire ses frais de fonctionnement. De nombreux locaux de Google sont donc couverts de panneaux solaires ou dotés d'éolienne. Mais ce n'est rien à côté du dernier projet de la firme...

En effet, Google a investi 168 millions de dollars dans un projet majeur, la centrale Ivanpah Solar Electric Generating System. Construite dans le désert de Mojave, en Californie, cette centrale sera parmi les plus puissantes centrales solaires du monde, avec une puissance de 392MW. Les rejets de CO2 économisés par cette centrale sur les 25 ans minimum de son exploitation sont selon Google l'équivalent du retrait de 90 000 voitures du parc automobile américain. En construction depuis octobre 2010, la centrale devrait entrer en production en 2013.

Centrale solaire thermique

Pour arriver à une telle puissance, la centrale va s'appuyer sur une technologie solaire thermique, dont la fabrication est nettement moins polluante que celle du photovoltaique, tout en offrant des rendements et une durée de vie supérieurs. L'installation va se baser sur un réseau de 173 000 miroirs motorisés pour suivre le déplacement du Soleil (héliostats), qui vont concentrer les rayons solaires au somment d'une tour de 140m de hauteur. Là, un fluide sera porté à haute température (540°C) pour générer de la vapeur sous pression, qui entrainera une turbine.

Bien moins connue que le photovoltaïque, cette technologie est toutefois largement éprouvée, avec plusieurs centrales expérimentales ou industrielles dans le monde depuis plus de dix ans, y compris en France, où a été construite l'une des premières centrales solaire de ce type, la centrale expérimentale Thémis dans les Pyrénées, qui fêtera bientôt ses 30 ans.

Desertec

Avec cet investissement, Google apporte donc sa contribution au développement d'une des technologie de production d'électricité les plus prometteuses pour l'avenir, le solaire thermique étant l'une des solutions les plus propres, au cœur de nombreux projets à venir : les projets en cours totalisent une puissance de près de 3GW, dont la moitié aux États-Unis, et, sur le plus long terme, le projet Désertec-Eumena prévoit de fournir la moitié de l'électricité nécessaire pour l'Europe et quasiment toute celle consommée par les pays d'Afrique du Nord via un gigantesque réseau de centrales solaires thermiques installées en Afrique du Nord et dans la péninsule arabique, complété par des centrales éoliennes, hydrauliques, géothermiques, photovoltaïques et biologiques disséminées en Afrique du Nord en Europe et au Moyen-Orient.

Posté par Matt le 13/04/2011 à 15h00
1 commentaire
Source : Clubic

Ca me fait penser au four solaire d'Odeilo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Four_s... qui repose plus ou moins sur le même principe (1970)


Et sinon l'idée a été reprise dans le film Sahara ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara... ) où la centrale est utilisée pour vaporiser des déchets.


En tout cas l'idée est plutôt sympathique

Posté par Ptit_boeuf le 13/04/2011 à 17h07 - Citer

Nom : 
Code de vérification : quarante-huit + vingt-trois = (en chiffres)