UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Google

Avec la hausse de consommation des datacenters, et donc une augmentation des besoins en refroidissement, on observe de plus en plus souvent les datacenters migrer vers le nord, pour profiter d'un climat plus frais et réduire ainsi les dépenses de climatisation... Mais Google vient de réaliser une grande première, en supprimant complètement le besoin de climatisation sur son dernier datacenter !

Construit en Finlande, sur le site d'une ancienne papeterie, le datacenter profite de la tuyauterie existante pour refroidir ses serveurs avec de l'eau de mer. Pour ce faire, de l'eau est pompée dans le golfe de Finlande, puis injectée dans des échangeurs thermiques où elle absorbe la chaleur produite par les serveurs. L'eau de mer ainsi réchauffée est ensuite envoyée dans un circuit de refroidissement, où elle va être mélangée à de l'eau de mer fraîche, avant d'être rejetée en mer, avec un écart de température négligeable par rapport à sa température de captage, afin de ne pas perturber l'éco-système.

Grâce à ce système, l'ensemble du datacenter fonctionne sans le moindre système de refroidissement "traditionnel" à base de compresseurs. Le géant de la recherche fait ainsi un geste écologique, en diminuant nettement la consommation électrique de son installation, tout en faisant bien sûr de grosses économies sur la facture d'électricité, ce qui constitue sans doute l'une des principales motivations pour le recours à une telle installation.

Posté par Matt le 27/05/2011 à 14h41
8 commentaires
Source : Tom's Hardware

Je ne suis pas tout à fait convaincu qu'en procédant ainsi il n'y aura pas d'augmentation de température de l'eau mais bon c'est un geste et l'écologie est à la mode alors saluons l'effort

Posté par Ptit_boeuf le 30/05/2011 à 11h59 - Citer

Vu la hausse de température quand on refroidit une centrale nucléaire (plusieurs GW) avec l'eau d'une rivière, je pense que l'influence d'un datacenter sur la température de l'eau de mer doit effectivement être assez négligeable...

Posté par Matt le 30/05/2011 à 13h28 - Citer

Matt a écrit :

Vu la hausse de température quand on refroidit une centrale nucléaire (plusieurs GW) avec l'eau d'une rivière, je pense que l'influence d'un datacenter sur la température de l'eau de mer doit effectivement être assez négligeable...

Elle est pas vaporisée dans une centrale nucléaire ? Dans ce cas il n'y a pas de rejet dans le cours d'eau.
Parce que selon la thermodynamique il est beaucoup plus intéressant de faire changer l'eau d'état que de la faire changer de température.
Les datacenters tournent en dessous des 100° ils ne peuvent donc pas faire évaporer l'eau sans apport mécanique.

Le truc que je capte pas c'est pourquoi ils ne se servent pas de la chaleur produite pour réchauffer les logements alentours. En hiver, on serait 100% gagnants !
Souvent on fait ça avec les patinoires, la source chaude est la patinoire et la source froide est la piscine. on chauffe la piscine et on refroidit la patinoire. On est gagnant des deux côtés.
Dans le cas présent on n'utilise pas de machine thermique mais balancer bêtement la chaleur à la mer me semble être un gaspillage, certes moins important que de tout balancer dans l'air avec des clims, mais pour aller au bout de la démarche ça aurait été très intéressant.

Posté par kstor le 30/05/2011 à 14h22 - Citer
Édité le 30/05/2011 à 14h29

Si je ne dis pas de bétises : la seule eau vaporisée dans une centrale est celle qui est directement utilisée pour activer les turbines. L'eau pompée en river est celle utilisée pour refroidir la vapeur (cf wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Reacteur_eau_pressurisee.gif )


Qu'est-ce que tu entends par "Parce que selon la thermodynamique il est beaucoup plus intéressant de faire changer l'eau d'état que de la faire changer de température."

Posté par Ptit_boeuf le 30/05/2011 à 14h39 - Citer
Édité le 30/05/2011 à 14h44

kstor a écrit :

Elle est pas vaporisée dans une centrale nucléaire ? Dans ce cas il n'y a pas de rejet dans le cours d'eau.

Seule une petite partie de l'eau de refroidissement s'évapore, le gros est rejetée dans la source d'eau froide (faudrait pas assécher les rivières...).
Dans les centrales à tour de refroidissement (les fameuses grosses cheminées typiques des centrales nucléaires), c'est environ 1.5% seulement de l'eau qui s'évapore (dixit Wiki).
Dans les centrales sans tour de refroidissement (Fessenheim par exemple en France), toute l'eau du circuit secondaire est rejetée sous forme liquide.

Pour la centrale de Penly, qui est située en bord de mer sans tour de refroidissement, la différence de température entre l'entrée et la sortie est de "seulement" une douzaine de degrés en moyenne ( http://energie.edf.com/fichiers/fckeditor/Commun/En_Direct_Centrales/Nucleaire/Centrales/Penly/Publications/documents/mars2011.pdf ) pour des réacteurs de 1300 MWe (donc dans les 2600 MW thermiques à évacuer pour le refroidissement, puisque le rendement est de l'ordre d'un tiers). C'est sans doute aussi avec des débits d'eau très supérieurs à ceux du datacenter de Google, mais tout de même, ça laisse envisager qu'il est assez facile de rester à un écart de température faible pour un datacenter qui dégage probablement pas plus d'un centième de la chaleur dégagée par un réacteur nucléaire).

kstor a écrit :

Les datacenters tournent en dessous des 100° ils ne peuvent donc pas faire évaporer l'eau sans apport mécanique.

L'eau peut s'évaporer à bien moins de 100°... Même à température ambiante, l'eau s'évapore.

kstor a écrit :

Le truc que je capte pas c'est pourquoi ils ne se servent pas de la chaleur produite pour réchauffer les logements alentours.

Sans doute pour une question de coût. Ce genre de solution, c'est facilement envisageable sur de la construction neuve (datacenter + logements neufs) ou quand les logements sont déjà sur un réseau de chauffage collectif.
Mais dans le cas d'un datacenter reprenant des vieux locaux, et si en plus les logements autour sont pas sur un réseau de chauffage collectif, ça fait sans doute beaucoup trop de travaux.
Alors que là, niveau travaux, c'était minime pour eux, puisque les tuyaux de collecte d'eau de mer étaient déjà en place.

Posté par Matt le 30/05/2011 à 14h39 - Citer
Édité le 30/05/2011 à 14h44

Matt a écrit :

L'eau peut s'évaporer à bien moins de 100°... Même à température ambiante, l'eau s'évapore.

Oups erreur, je voulais parler de bouillir. Réflexion faite, je suis même pas sur que les centrales nucléaires fassent bouillir l'eau de refroidissement.

Matt a écrit :


Sans doute pour une question de coût. Ce genre de solution, c'est facilement envisageable sur de la construction neuve (datacenter + logements neufs) ou quand les logements sont déjà sur un réseau de chauffage collectif.

Je connais bien ces contraintes mais dans le cas de la démarche écolo, j'aurais essayé de trouver un lieu qui puisse allier les deux systèmes.
Ce genre de système peut être mis en place dans une commune dans de l'existant, certaines le font pour se chauffer avec la biomasse. C'est sur que ça doit partir d'une démarche pas uniquement de google mais c'est le genre d'investissements où tout le monde y trouve son compte.

Posté par kstor le 30/05/2011 à 15h00 - Citer

kstor a écrit :

Je connais bien ces contraintes mais dans le cas de la démarche écolo, j'aurais essayé de trouver un lieu qui puisse allier les deux systèmes.

Ouais, mais faut pas se leurrer, la démarche écolo c'est surtout pour l'image.
La motivation est sans doute avant tout économique, et donc là, le fait de récupérer sans doute à bas coût une usine désaffectée avec déjà toute la tuyauterie nécessaire, ça prime sur le fait d'aller construire un datacenter pile poil au bon endroit pour pouvoir le raccorder à un réseau de chauffage collectif.


Accessoirement, je suis pas certain que l'eau sortant d'un datacenter soit assez chaude pour pouvoir contribuer à un réseau de chauffage collectif. À Grenoble, on a un réseau de chauffage urbain, l'eau circule au maximum à 180° en sortie de chaudière et au minimum à 80° en entrée... L'eau de refroidissement d'un datacenter, est sans doute bien plus froide que ça.

Posté par Matt le 30/05/2011 à 15h08 - Citer

http://www.youtube.com/watch?v=iaHO...
du freecoling pour ovh avec roubaix 4 et 35.000 serveurs dans un datacenter tout neuf :)

Posté par starmind (non inscrit) le 19/08/2011 à 00h48 - Citer

Nom : 
Code de vérification : deux + treize = (en chiffres)