UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Avec la baisse de consommation de processeur et la progression de l'efficacité des systèmes de refroidissement pour cartes graphiques, refroidir efficacement un PC n'est aujourd'hui plus vraiment un problème, même pour les utilisateurs aux oreilles délicates. Il en est par contre tout autrement du côté des serveurs, et en particulier dans les datacenter où la climatisation est aujourd'hui indispensable, et entraine une hausse croissante des coûts en énergie. IDS (International Data Security), une entreprise californienne propose toutefois une solution plutôt originale pour réduire les coûts de refroidissement : le watercooling océanique.

L'entreprise s'est en effet lancé dans la constitution d'une véritable flotte de datacenter embarqués sur d'anciens cargos désormais inutilisables pour la navigation. Placés en cales sêches, les cargos sont réaménagés par IDS pour accueillir datacenter, bureaux, salles de réunion, service de restauration, et même tout le nécessaire pour l'hébergement de personnes. L'intérêt de ce concept est à chercher au niveau du système d'air conditionné : celui-ci utilise l'eau de mer dans son circuit de refroidissement, ce qui permet selon IDS de réduire de 30 à 40% les besoins en énergie du système. Grâce à la machinerie des cargos et à la grande capacité de leurs réservoirs de carburants, IDS annonce également une capacité à fonctionner durant un mois sans alimentation extérieure.

Ce concept est donc doublement écologique, d'abord par le recyclage de vieux rafiots, ensuite grâce aux économies d'énergie engendrées par l'utilisation de l'eau de mer. Reste à voir si IDS arrivera à commercialiser son offre avec succès, ce qui n'est pas forcément garanti, les entreprises risquant d'être un peu frileuse à l'idée d'héberger leurs données dans un bateau en cale sêche. IDS montre tout de même l'exemple, puisque ses propres locaux seront installés dans le premier bateau, qui devrait être basé à San Francisco d'ici quelques mois.

Posté par Matt le 15/01/2008 à 00h08
2 commentaires
Source : Ars Technica

intéressant par contre
en cale sèche y a justement pas d'eau de mer ....

enfin je sais pas pour les cargo mais bon ...

Posté par whismerhill le 21/01/2008 à 18h32 - Citer

Une cale sèche n'est pas forcément sèche ;)
Une cale sèche, c'est une cale qu'on peut assécher, mais elle peut aussi être remplie (c'est bien pour ça qu'on met les bateaux en cale sèche pour les réparer : le bateau entre dans la cale pleine d'eau, on ferme la porte, on vide, on répare, on refait le plein, on ouvre la porte et vogue la galère !).

Celà dit, dans le cas présent, je pense que ce sont bien des cales vides qui sont utilisées, afin de pouvoir tout de même garantir une bonne stabilité de l'ensemble, mais la proximité de la mer doit permettre d'y pomper de l'eau pour alimenter les circuits de watercooling. Ça permet donc d'éliminer les besoins en systèmes de refroidissement à compresseur, très gourmands en énergie.

Posté par Matt le 21/01/2008 à 22h06 - Citer

Nom : 
Code de vérification : vingt-sept + douze = (en chiffres)