BlackBerry adopte finalement Android

Flattr this!

En difficulté depuis le virage grand public du marché des smartphones, BlackBerry n’a jamais vraiment su s’adapter, et a vu ses ventes dégringoler. Après avoir ouvert son OS aux applications Android pour tenter de limiter les dégâts, le canadien lance désormais l’opération de la dernière chance avec le Priv.

Ce nouveau BlackBerry est le premier appareil de la marque à ne pas tourner sous l’OS maison, puisque c’est Android 5.1 qui a été adopté, avec une surcouche censée renforcer la sécurité des systèmes, pour rester dans le créneau habituel de la marque. Diverses applications BlackBerry seront bien entendu également de la partie.

BlackBerry Priv

Côté matériel, BlackBerry a opté pour une solution peu commune de nos jours, l’appareil étant équipé d’un clavier QWERTY coulissant en mode portrait, qui devrait plaire aux habitués de la marque, mais pas forcément à de nouveaux clients… L’écran est un 5.4″ haute définition (2560×1440). Il est animé par un SoC Qualcomm Snapdragon 808 accompagné de 3 Go de RAM et 32 Go de stockage, extensible par micro-SD. Côté photo, BlackBerry a installé un capteur 18MP au dos du Priv et un 13MP en façade. Le tout est malheureusement plutôt lourd (192g), mais reste relativement fin malgré le clavier (9.4mm).

Proposé à 700$ aux USA, il est nettement plus onéreux que la plupart des appareils de configuration équivalente, donc il faudra que l’argument sécurité fasse mouche si BlackBerry veut sauver sa division smartphones, qui est aujourd’hui très loin d’être rentable, avec des ventes presque anecdotiques (moins de 4 millions d’unités par an, la direction estimant qu’il en faudrait 5 pour être rentable). Dans le cas contraire, le Canadien a d’ores et déjà évoqué la possibilité de se retirer du marché des smartphones, pour se concentrer sur celui des applications et services.

Source : FrAndroid (cache : PNG, MAFF)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.