Android One : Google attaque la fragmentation par le bas

Flattr this!

Alors que beaucoup attendaient l’officialisation du programme Android Silver, qui serait le remplaçant des Nexus et Google Play Edition, avec des appareils haut de gamme embarquant une version sans surcouche d’Android avec garantie de mises à jour, c’est finalement sur l’entrée de gamme que Google a présenté un programme de ce type…

La firme de Moutain View a en effet profité de la Google I/O pour dévoiler le programme Android One, qui vise la mise sur le marché de smartphones Android à bas prix dotés de la dernière version d’Android, sans surcouche (les constructeurs auront tout de même le droit de préinstaller des applications) et avec mises à jour garanties. Une initiative louable contre la fragmentation, qui touche bien plus les terminaux d’entrée de gamme que les terminaux haut de gamme.

Dans le même ordre d’idée, Google a également indiqué que certaines mises à jour de sécurité seront désormais distribués via des mises à jour de Google Play Services, ce qui permettra de les fournir même à des appareils fonctionnant encore avec d’anciennes versions du système (93% des terminaux Android fonctionnent avec la dernière version des Play Services, contre seulement 14% pour la dernière version du système).

Google a par ailleurs dévoilé pas mal d’autres nouveautés, qui devraient élargir l’écosystème Android tout en lui apportant plus de cohérence :

  • Android TV, qui va succéder à Google TV, avec une interface entièrement revue,
  • Android Auto, pour déporter une partie des fonctionnalités d’un appareil Android vers l’ordinateur de bord d’une voiture, avec une quarantaine de constructeurs automobiles partenaires,
  • Material Design, une nouvelle interface pour Android, avec une meilleure unification sur toutes les tailles d’écran (montre, smartphone, tablette, TV…),
  • les premières montres Android Wear, commercialisées dès aujourd’hui : LG G Watch et Samsung Gear Live.

La prochaine version d’Android a bien entendu également été évoquée. Baptisée pour l’instant Android L (Lollipop ?), elle apportera le support du 64 bits, une nouvelle machine virtuelle plus performante (ART, déjà présente à titre expérimental dans Kit Kat), de nouvelles fonctionnalités (Android Extension Pack pour une meilleure gestion du GPU, Fit Plateforme pour la gestion des capteurs « santé », nouvelles API pour la synchronisation de données, gestion d’un environnement professionnel et d’un environnement personnel distincts, etc…).

Enfin, quelques nouveautés ont également été annoncées du côté de la famille Chrome. Ainsi, les appareils sous Chrome OS seront bientôt en mesure d’exécuter nativement des applications Android, tandis que le dongle Chromecast va gérer un mode recopie vidéo reproduisant l’affichage de l’appareil Android sur la TV et va pouvoir être piloté depuis un appareil qui n’est pas sur le même réseau local que le dongle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.