VESA DSC : des flux vidéo compressés pour les écrans

Flattr this!

L’augmentation de la définition des écrans s’est accompagnée de fortes augmentations des besoins en bande passante sur les interfaces vidéo, qui peinent à suivre (seules les toutes dernières interfaces permettent par exemple de piloter un écran UHD à 60 Hz) et dont les contrôleurs deviennent de plus en plus gourmands. Pour y remédier, le DisplayPort pourrait adopter la compression.

Le consortium VESA, qui s’occupe notamment du DisplayPort a en effet présenté une solution de compression des flux vidéo, baptisée DSC (Display Stream Compression) qui vise à diviser par trois la bande passante nécessaire pour un flux vidéo. De quoi faire tenir un flux UHD 60 Hz dans moins de 5 Gbit/s au lieu des 14 nécessaires actuellement, mais aussi et surtout, permettre de faire passer un flux UHD 8K à 60 Hz (56 Gbit/s) via la future norme DisplayPort 1.3, qui n’offrira « que » 32.4 Gbit/s de bande passante.

VESA DSC
VESA DSC

Le but étant également de limiter la consommation électrique, en réduisant les fréquences des contrôleurs, le VESA a opté pour un algorithme de compression plutôt léger, travaillant sur des petits paquets de données (ligne par ligne, pour éviter que les circuits de compression/décompression doivent stocker une image complète) et utilisant de systèmes prédictifs, en éliminant les zones inchangées par rapport à l’image précédente ou encore en éliminant certaines variations faibles. Ce fonctionnement par petits blocs devrait aussi permettre de limiter les latences, puisqu’il ne sera pas nécessaire qu’une image soit entièrement transmise avant de pouvoir commencer à l’afficher.

Les différentes étapes de l'encodeur DSC
Les différentes étapes de l’encodeur DSC

On notera par contre que malgré le taux de compression relativement faible, la compression DSC ne se fera pas rigoureusement sans pertes. Celles-ci devraient par contre être très faibles, VESA promettant même qu’elles seront totalement invisibles. À titre de comparaison, une compression JPEG permet facilement d’obtenir une division par dix du volume avec très peu de pertes visibles, tandis que le H.264 peut permettre des divisions par plus de 100.

L’algorithme DSC sera intégré dans un premier temps à la norme eDP 1.4, le DisplayPort mobile, et devrait arriver sur les ordinateurs avec la norme DisplayPort 1.3.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.