Croquage de pomme :-)

Flattr this!

Depuis qu’Apple est passé aux processeurs Intel, je résistais à la tentation de remplacer mon Powerbook par un MacBook. Les dernières offres promotionnelles d’Apple auront eu raison de ma résistance : j’ai craqué pour un petit MacBook blanc.

Lire la suite →

Outlook fait de la résistance…

Flattr this!

Autant j’apprécie Microsoft pour certains de leurs produits, qui me rendent bien service au quotidien, autant, il y a des points de leur stratégie commerciale que je trouve particulièrement détestables quand il s’agit de fidéliser le client par tous les moyens… C’est le cas par exemple de l’évolution de la gestion des contacts synchronisés lors du passage de Windows Mobile 5 à Windows Mobile 6, qui m’a donné du fil à retordre ces derniers jour.

Lire la suite →

Test des ensembles Microsoft Wireless Entertainment Desktop 7000 et 8000

Flattr this!

Depuis quelques temps, l’informatique prend de plus en plus place dans le salon, avec l’arrivée des HTPC (Home Theater PC). Mais le matériel informatique n’étant à la base pas particulièrement prévu pour le salon, les constructeurs doivent maintenant innover pour nous proposer des produits adaptés à cet usage, tant en terme de design que d’ergonomie. Après les fabricants de boîtiers, déjà nombreux sur ce secteur, c’est désormais au tour de Microsoft de se lancer avec deux kits clavier/souris sans fil, compléments logiques de l’offre logicielle du géant de Redmond (Windows Media Center) : les Wireless Entertainment Desktop 7000 et 8000.

Présentation

Boîtes des WED7000 et 8000Boîtes des WED7000 et 8000

Les deux kits qui nous ont été prêtés par Microsoft Hardware sont constitués d’un clavier et d’une souris sans-fil Bluetooth, d’un dongle Bluetooth et d’une station d’accueil avec alimentation secteur, destinée uniquement à la souris sur le WED7000, alors que celle du WED8000 saura aussi accueillir le clavier.

Microsoft Wireless Entertainement Desktop 8000
Microsoft Wireless Entertainement Desktop 8000
Microsoft Wireless Entertainement Desktop 7000
Microsoft Wireless Entertainement Desktop 7000
Le dongle USB Bluetooth
Le dongle USB Bluetooth

Si à première vue, seules les couleurs et la station d’accueil semblent différer entre le WED7000 et le WED8000, nous verrons un peu plus loin qu’il y a tout de même quelques subtiles nuances au niveau du clavier.

Les deux kits sont livrés avec toutes les piles nécessaires à leur usage, c’est-à-dire une pile AA/LR06 rechargeable pour la souris et 4 de même format pour le clavier, rechargeables dans le cas du WED8000.

Les claviers

Les deux claviers, WED7000 en haut, WED8000 en bas
Les deux claviers, WED7000 en haut, WED8000 en bas

Les claviers arborent un design résolument moderne et ultraplat, plutôt réussi, avec des couleurs argentées (sombres pour le WED7000, claires pour le WED8000), un repose-poignets intégré et un pavé alphanumérique légèrement courbé (qui nécessitera un petit temps d’adaptation). Comme sur beaucoup de claviers « design », le pavé numérique est absent et les touches employées ici sont des touches courtes, similaires à celle qu’on retrouve sur les ordinateurs portables. Particulièrement bien amorties, elles offrent une frappe très silencieuse. Sur le WED7000, elles sont de couleur noire avec des symboles imprimés en blanc et réalisées dans un plastique doux, très agréable au toucher. Sur le WED8000, le plastique est un peu plus dur et de couleur argentée, les symboles étant pour leur part découpées dans le plastique, permettant un rétro-éclairage de couleur blanche.

Sur le bas du clavier, on retrouve la touche Fn, courante sur les portables, qui permet de palier à l’absence de pavé numérique. Mais alors que cette touche est généralement complètement à gauche, Microsoft a eu le bon goût de laisser la touche Ctrl à cette place et de déporter la touche Fn entre les touches Ctrl gauche et Alt gauche. Un bon choix en termes d’ergonomie, qui évitera d’actionner la touche Fn au lieu de la touche Ctrl lors de la réalisation de raccourcis clavier. Malheureusement, le choix de cet emplacement en implique un autre, plutôt gênant : la touche Windows qui occupait cette place est déportée sur le repose-poignets, en dessous de la barre espace.

Autre spécificité de ce clavier : la ligne supérieure (touche Echap et touches de fonctions) est constituée de touches tactiles. Séduisantes à l’œil, elles se révèlent toutefois agaçantes à l’usage : du fait de l’absence de relief, il est difficile de les actionner sans regarder le clavier, d’autant plus qu’elles sont particulièrement sensibles. De plus, la touche F1 se trouve là où on trouve d’habitude la touche Echap, ce qui provoquera l’ouverture involontaire de beaucoup de fenêtres d’aide…

Commandes multimédiaEn plus du pavé alphanumérique, le clavier propose une vingtaine de boutons supplémentaires destinés à l’utilisation Media Center. Juste sur la gauche du pavé alphanumérique, on trouve tout le nécessaire pour contrôler la lecture de vos médias : lecture/pause, avance/retour rapide, réglage du volume, choix de la chaîne, enregistrement. Encore un peu plus à gauche, une touche permet d’activer une fonction loupe, qui pourra s’avérer bien pratique lors d’une utilisation du fond du canapé, une touche « gadgets » pour Windows Vista, et deux touches permettant de simuler les clics gauche et droit.

Pavé tactileMais pourquoi simuler les clics ? Tout simplement parce que sur la droite du clavier, une petite zone tactile permet de contrôleur le pointeur, et donc de se passer de souris. Là encore, Microsoft a pensé à ceux qui utilisent leur PC depuis le fond de leur canapé. Ce pavé peut aussi être utilisé comme cinq boutons (émulant les quatre flèches directionnelles et la touche entrée) grâce à un petit switch situé en haut à droite. Enfin, en dessous du pavé, on trouve une touche « Précédent » pour la navigation web et une autre permettant de lancer le Media Center de Windows.

De haut en bas : clavier Acer de base, Logitech S510 et WED8000
De haut en bas : clavier Acer de base, Logitech S510 et WED8000

La disposition de ces touches à gauche et à droite du clavier lui donne une largeur importante, du même ordre que celle d’un clavier classique avec pavé numérique.

À noter qu’à l’exception de la touche « Loupe », toutes les touches spéciales du clavier ont pu être utilisées sous Vista sans installation du pilote Microsoft. Les touches multimédia ont même fonctionné du premier coup dans Winamp et iTunes.

Voyants sur le WED8000Sur le clavier du WED8000, on trouve également 5 voyants lumineux en haut à droite, les trois habituels (verrouillage majuscule, numérique et défilement) et deux autres permettant de connaître le mode sélectionné pour le pavé directionnel (boutons ou tactile).

Rétroéclairage du WED8000Comme indiqué un peu plus haut, le WED8000 dispose également d’un rétro-éclairage à 8 niveaux différents en fonction de la luminosité ambiante ou réglables manuellement. Des capteurs tactiles situés dans le repose-poignets permettent d’activer automatiquement le rétro-éclairage lorsque vous approchez les mains du clavier.

D’un point de vue ergonomique, les deux claviers sont à peu de choses près au même niveau, avec une frappe confortable (léger avantage au WED7000 pour ses touches douces) et silencieuse, mais un repose-poignets un peu étroit et quelques gros défauts comme les touches tactiles et l’emplacement de la touche Echap. Le pavé tactile est relativement précis, mais ne remplacera tout de même pas la souris en utilisation courante. Enfin, deux renfoncements au dos du clavier permettent de faciliter sa prise en main lorsque vous ne l’utilisez pas sur un bureau

La liaison Bluetooth est pour sa part de bonne qualité, avec une portée importante, une excellente réactivité et pas de perte de caractères, sauf quand le clavier n’a pas été utilisé pendant quelques temps : il lui faut alors quelques secondes pour se « réveiller » et les premiers caractères frappés sont perdus. Dommage.

Les souris

Les souris des WED7000 et 8000
Les souris des WED7000 et 8000 WED8000 à gauche, WED7000 à droite

Si les claviers des deux kits présentaient quelques petites différences, ce n’est pas le cas sur les souris, qui ne différent que par leurs couleurs (assorties au clavier). Le doute n’est pas possible en retournant les souris, puisque toutes deux portent la même référence : Wireless Laser Mouse 8000.

Il s’agit d’une souris ambidextre à quatre boutons et dotée d’une molette cliquable multidirectionnelle. La prise en main est excellente, mais le bouton le plus à droite n’est pas facile d’accès (pour un droitier).

La molette en caoutchouc est relativement dure à tourner et non crantée. Certains aimeront, mais personnellement je n’apprécie pas du tout ce mode de fonctionnement.

De gauche à droite : Logitech MX Revolution, Logitech MX 600 Mac, WED8000, Logitech LX5 et Acer de base
De gauche à droite : Logitech MX Revolution, Logitech MX 600 Mac, WED8000, Logitech LX5 et souris Acer de base

J’ai par contre apprécié le poids de la souris : les précédentes souris optiques Microsoft que j’ai eues entre les mains étaient beaucoup trop légères à mon goût, alors que la WLM8000 semble disposer d’un lest, qui lui confère un poids similaire à celui de la Logitech MX Revolution.

À l’usage, la WLM8000 est très correcte, grâce notamment à une bonne glisse, mais manque peut-être un peu de précision par rapport aux souris haut de gamme concurrentes.

Chargeur du WED7000
Chargeur du WED7000
Chargeur du WED8000
Chargeur du WED8000

Pour le rechargement, la souris se pose à plat sur sa station d’accueil. La station du WED7000 est prévue pour accueillir la souris dans sa position normale (perpendiculaire au clavier), tandis que sur le WED8000, elle se dépose parallèlement au clavier. Microsoft a pensé aux détails : sur le WED8000, la souris peut être posée dans les deux sens (boutons vers la gauche ou vers la droite), ce qui évitera des contorsions aux gauchers.

Dessous du chargeur du WED8000
Dessous du chargeur du WED8000

La station d’accueil du WED8000 fait également office de chargeur pour le clavier (le haut du clavier se glisse sous la station d’accueil, ce qui permet de l’utiliser pendant la recharge) et de hub USB 4 ports (dont un permettant de brancher le dongle Bluetooth sans qu’il dépasse de la base). Ce hub ne fonctionne par contre que si l’alimentation secteur de la base est branchée.

Les pilotes

Les pilotes se décomposent en deux parties : IntelliType Pro pour le clavier et IntelliPoint pour la souris. Ils sont fournis pour Windows XP, Vista et Mac OS X.

Sous Windows, les pilotes ajoutent des onglets dans les applets Clavier et Souris du panneau de configuration.

Pilote clavierPilote clavierPilote clavierPour le clavier, on a droit à trois onglets : un pour la configuration des touches de raccourcis, un pour gérer la sensibilité du pavé de navigation et un pour la gestion de la connexion sans-fil, avec en particulier la possibilité de choisir entre USB classique et Bluetooth. Cette possibilité de fonctionner en mode USB classique permet également d’utiliser le clavier avant le chargement de l’OS, par exemple dans le BIOS.

Pilote sourisPilote sourisPilote sourisPilote sourisPour la souris, on retrouve l’onglet Sans-fil, avec une fonction en plus permettant de privilégier les performances ou l’autonomie, un onglet permettant de choisir les fonctions à associer à chaque bouton, un onglet de réglage de la molette et un pour le réglage du clic et du double-clic. Par défaut, le pilote propose pour le clic sur la molette une fonction similaire à la fonction « Exposé » de Mac OS X : des miniatures de toutes les fenêtres s’affichent en simultané et il n’y a qu’à cliquer sur l’une d’elles pour passer la fenêtre au premier plan.
Exposé

Conclusion

Avec ces produits, Microsoft nous signe deux kits clavier-souris d’excellente facture, mais qui ne conviendront pas à tous les usages. En effet, s’ils sont très agréables à utiliser, ces deux kits nécessitent un temps d’adaptation du fait de leur disposition un peu particulière, ce qui peut s’avérer assez perturbant si vous passez fréquemment d’un clavier classique à un clavier WED. Ces quelques défauts les réserveront donc plutôt à l’usage pour lequel ils sont principalement destinés et pour lequel ils réussissent presque un sans-faute : le pilotage d’un Media Center.

Reste tout de même le problème du prix : celui du WED7000 est relativement élevé (environ 120€), mais encore acceptable compte tenu de la qualité… mais celui du WED8000 est par contre totalement démesuré, puisqu’il frise les 300€ ! Le rétro-éclairage et le chargeur du clavier son facturés au prix fort : même les diNovo de Logitech sont vendus deux fois moins cher ! À réserver donc aux plus aisés des propriétaires de Media Center…

Test du PC portable Toshiba Tecra A8

Flattr this!

Acteur majeur du marché des ordinateurs portables, Toshiba propose actuellement quatre gammes de machines. Les Satellite pour le grand public, les Qosmio pour les « desktop replacement » (ordinateurs transportables), les Tecra pour les professionnels et enfin les ultraportables Portégé. Nous avons eu l’occasion de tester un des représentants de la gamme Tecra, le A8.

Lire la suite →

Article publié initialement sur NDFR

Test du NAS Netgear SC101T

Flattr this!

Longtemps réservés aux entreprises, les NAS (solutions de stockage partagé via réseau) commencent petit à petit à se faire une place sur le secteur grand public. En effet, la multiplication des ordinateurs au sein d’un foyer a engendré un besoin de pouvoir accéder à ses fichiers depuis n’importe quel poste, et les NAS sont l’une des rares solutions à le permettre sans avoir à garder un ordinateur constamment allumé. La plupart des acteurs du réseau grand public ont donc proposé leurs solutions pour conquérir ce nouveau marché.

Lire la suite →

Article publié initialement sur NDFR

Test du SkypePhone DECT Netgear SPH-200D

Flattr this!

Il y a quelques mois, nous testions le premier téléphone Skype de Netgear, le SPH-101, qui nous avait plutôt convaincu même s’il manquait de fonctionnalités additionnelles pour justifier son prix élevé. Le SPH nous revient aujourd’hui dans une nouvelle version, le SPH-200D, que nous avons testé pour vous.

Lire la suite →

Article publié initialement sur NDFR

Test du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101

Flattr this!

Depuis l’arrivée en masse des connexions Internet illimitées, de nouveaux usages se sont développés. Après le mail et la messagerie internet, c’est la téléphonie par internet (VoIP – Voice over IP) qui se répand aujourd’hui comme une trainée de poudre. Le principal protocole utilisé dans la VoIP est le protocole SIP (Session Initialisation Protocol), qui est le principal candidat au remplacement du protocole SS7 (Signaling System 7) aujourd’hui utilisé dans la plupart des réseaux de téléphonie classique. Très utilisé dans les milieux professionnels, le SIP est toutefois largement dépassé dans le secteur grand public par un petit logiciel très connu : Skype.

Lire la suite →

Article publié initialement sur NDFR

BoxBi : le tout-en-un de la téléphonie

Flattr this!

Grâce à des tarifs particulièrement compétitifs vers les fixes et l’international, les offres de téléphonie par ADSL se démocratisent de plus en plus. Aujourd’hui, quasiment tous les fournisseurs d’accès ADSL du marché français proposent des modems offrant un support de la VoIP (Voice over IP, voix sur IP) : Freebox, Livebox, 9box, Cbox, Alice Box, etc…

Lire la suite →

Article publié initialement sur NDFR

Infos et bidouilles depuis 2006