I/O 2016 : quoi de neuf chez Google ?

Flattr this!

Comme chaque printemps, la Google I/O se tient en ce moment en Californie, pour présenter les nouveautés Google à venir. S’il n’y a pas de grosses surprises, tant les annonces sont dans la continuité de l’existant (et ont été largement anticipées par les rumeurs), les nouveautés sont tout de même nombreuses.

Android N

Pour une fois, la nouvelle version d’Android n’a pas été un point majeur de l’I/O, puisque Google avait déjà présenté les grandes lignes en mars dernier. On notera quand même que Google est encore à la recherche d’un nom pour cette version, et cette année les internautes sont appelés à contribution.

#NameAndroidN

Google Home

Google Home

Réponse de Google à l’Echo d’Amazon, lancé il y a un an et demi, Google Home est une enceinte Wi-Fi intégrant Google Assistant, une évolution de Google Now qui en fait un véritable assistant virtuel vocal, capable de suivre une conversation. En plus de jouer de la musique, Google Home obéira donc à la voix de son propriétaire pour gérer de nombreuses tâches, comme le pilotage d’autres équipements électroniques ou domotiques, la recherche d’informations, la rédaction de messages, etc…

Android Wear passe la seconde

Android Wear 2.0

Alors que le marché des montres connectées peine toujours à décoller, Google ne baisse pas les bras et lancera cet automne une version 2.0 de son système pour smartwatch. Cette nouvelle version vise à émanciper un peu plus la montre du téléphone, puisqu’il sera désormais possible de faire beaucoup plus de choses sans sortir le téléphone de sa poche, notamment grâce à l’intégration de moyens de saisir du texte (écriture à la main en traçant les lettres sur l’écran ou clavier tactile) et à la possibilité de suivre une activité sportive et de lire de la musique sans que le téléphone soit à portée. Les cadrans vont désormais également avoir la possibilité d’afficher des petits widgets, et non plus simplement la date et l’heure.

Nouveaux outils de communication

Google Allo

Google change encore une fois ses outils de communication… Après Google Talk et Google Video Chat et après leur fusion dans Hangouts, voici venus Allo (messagerie instantanée) et Duo (appels vidéos). Du côté de Allo, Google met en avant la possibilité de moduler la taille du texte et des emoji pour mieux transcrire son état d’esprit, l’intégration de fonction de partage plus avancées, mais aussi et surtout, là encore, l’intégration d’un assistant virtuel qui saura interpréter les messages reçus (y compris les images !) et vous proposer des réponses automatiques de plus en plus pertinentes au fur et à mesure que l’intelligence artificielle apprendra à vous connaître. On notera également l’arrivé d’un mode « incognito » fonctionnant à la manière de Snapchat, avec des conversations qui s’auto-détruisent au bout d’un certain temps.

Pour Duo, Google n’a pas vraiment présenté de « killer-feature », l’accent est surtout mis sur les performances, Google prétendant qu’il s’agit de l’application de chat vidéo la plus performante. Seule petite originalité, lorsque vous recevrez un appel vous pourrez voir le flux vidéo de l’appelant avant d’avoir accepté l’appel.

Il semblerait que ces deux applications viendront en complément d’Hangouts, et non pas en remplacement et, pour la première fois chez Google, elle se baseront sur le numéro de téléphone et non plus sur l’adresse e-mail pour identifier les utilisateurs. Dans les deux cas, les communications seront chiffrées de bout en bout.

La VR monte en gamme

Si le Cardboard de Google a connu un certain succès, sa construction en carton donne une image bas de gamme. Cette année, c’est un positionnement plus haut de gamme que vise Google sur la VR avec son initiative Daydream. Google n’est toujours pas décidé à lancé son propre casque VR, donc, comme pour le Cardboard, il se contente de fournir des plans aux constructeurs intéressés, mais cette fois les plans proposés correspondent à un modèle beaucoup plus haut de gamme : Google veut du confort, de la qualité et de la simplicité d’utilisation. Le casque pourra être complété d’une petite télécommande à détecteur de mouvement, comme on a déjà pu le voir avec certains casques haut de gamme.

Google Daydream

Google a également décidé de s’attaque à un autre point important pour la qualité de l’expérience VR : les performances du smartphone utilisé. Il a ainsi annoncé le programme de certification Daydream, qui labellisera les smartphones suffisamment performants pour garantir une expérience VR parfaite. Pour obtenir le labels, les appareils devront fonctionner sous Android N et offrir des performances de haut vol, avec un rendu en haute résolution, des capteurs de mouvements très précis, et surtout, une latence qui ne devra pas dépasser les 20ms entre la détection d’un mouvement et sa retranscription à l’écran.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.