UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

Microsoft Windows Vista

C'est le 1er janvier 2010 que Microsoft a choisi pour le lancement de son nouveau système d'exploitation Windows Azure. Un nouveau Windows à peine plus de deux mois après la sortie de Windows 7 ? Pas tout a fait...

Windows Azure n'est en effet pas destiné aux ordinateurs personnels, ni même aux serveurs : il s'agit d'une version "cloud" de Windows. En clair, il s'agit d'un système d'exploitation destiné à accueillir des applications qui seront manipulées à distance par les utilisateurs. Une solution qui présente un double avantage :

  • pour les utilisateurs, elle évite d'avoir à se soucier des mises à jour des logiciels, des ressources nécessaires (puissance de calcul, espace de stockage...), de la maintenance du système, etc...
  • pour les éditeurs, elle permet de facturer les logiciels à l'usage plutôt que de les facturer à un prix fixe, ce qui pourrait contribuer à diminuer le piratage.

L'ensemble sera hébergé dans les centres de données de Microsoft, qui hébergera les applications pour le compte de leurs éditeurs. Les applications devront par contre être écrites spécifiquement pour cette plateforme, qui ne pourra pas héberger les applications Windows actuelles. Pour ce faire, les développeurs auront accès à différentes API (Live Services, Azure Data Services, .NET Services, SharePoint Services, Dynamics CRM Services) qui s'intégreront à l'environnement de développement Visual Studio 2010.

Le lancement du 1er janvier se fera sous la forme d'une Community Technology Preview, une phase de test grandeur nature gratuite, et Microsoft commencera la facturation à partir du 1er février 2010. Cette facturation pourra se faire soit sous forme forfaitaire, soit en fonction de l'utilisation avec par exemple 0.12$ par heure de calcul, 0.15$ par Go d'espace de stockage et par mois, environ 10$ par mois et par Go pour la base de données et 0.10 à 0.15$ par Go de données transférées.

Posté par Matt le 19/11/2009 à 09h40
2 commentaires
Source : PCInpact

Ah ben voilà une explication claire!
Ce qui serait intéressant ça serait de pouvoir se faire son propre serveur fonctionnant avec azure pour pas avoir à payer. en gros ça serait de se créer un home cloud quoi... je crois que ça existe déjà.
L'idée d'héberger les logiciels est vraiment un plus parce qu'elle évite le piratage et les virus (on peut installer que ce qui est proposé). par contre vu que les programmes seront hébergés par M$ les éditeurs vont surement devoir raquer, peut-être pas au début mais si la plateforme devient incontournable comme windows...
P'tite question : ça fait quoi si on a pas internet disons une journée entière? parce que là où je bossais ça nous est arrivé et on a pu continuer à bosser sous excel mais j'imagine pas s'il avait fallu une connexion internet pour pouvoir le lancer ou accéder aux données.

Posté par kstor le 19/11/2009 à 15h04 - Citer

Faire ça à la maison, ça a relativement peu d'intérêt : quitte à avoir un serveur chez toi, autant en monter un qui puisse exécuter de vrais applications. Le but du service de MS étant avant tout de mutualiser les ressources pour réduire les coûts, en évitant que chaque entreprise (oui, pour l'instant c'est uniquement destiné aux professionnels il me semble) ait chez elle un serveur qui se tourne les pouces les 3/4 du temps.


Si tu veux te monter un système équivalent chez toi, suffit d'un serveur sous Windows Server, Linux ou OS X Server, auquel chaque poste client pourrait se connecter via RDP, VNC ou ARD.


En cas de coupure du net, je sais pas trop comment ça se comporte. C'est possible qu'ils aient prévu un mécanisme de cache local sur le client.
Dans tous les cas, tu as quand même un risque d'indisponibilité au moins partielle des applis et des documents.


Donc à mon avis, Azure peut être un bon complément pour héberger certaines applications non vitales de l'entreprise, mais le gros de l'environnement de travail restera au moins dans un premier temps un environnement traditionnel déployé sur le poste client.

Posté par Matt le 19/11/2009 à 16h49 - Citer

Nom : 
Code de vérification : onze + quarante-six = (en chiffres)