AMD n’a plus la cote auprès des joueurs

Flattr this!

Si la nouvelle architecture Zen lancée par AMD en 2017 a permis à la firme de Sunnyvale de refaire une bonne partie de son retard sur Intel, tout en reprenant la main sur le rapport performances/prix, il y a au moins une catégorie d’utilisateurs qui ne semblent pas du tout convaincus : les joueurs.

En effet, selon les statistiques publiées par Valve et basées sur les configurations matérielles des utilisateurs de la plateforme Steam, la part de marché d’AMD a baissé régulièrement au cours des dix-huit derniers mois, et la sortie des puces Ryzen n’a strictement rien changé à cette tendance. Pire, l’automne 2017 a été marqué par une brusque chute d’AMD. Au final, de juillet 2017 à décembre 2017 la part de marché d’AMD a été divisée par plus de deux, passant de 19% à moins de 9% !

Steam Hardware Survey

Comble de l’ironie, cette forte chute d’AMD semble directement liée à la réaction d’Intel face à la sortie des Ryzen. En effet, on peut constater que cette baisse est concomitante à une brusque hausse de la part de marché des machines à 4 cœurs, au détriment de celles à 2 cœurs. Difficile donc de ne pas faire le lien avec l’arrivée de Core i3  à 4 cœurs dans l’entrée de gamme Intel cet automne, une arrivée motivée par le besoin de s’aligner sur les Ryzen, à l’architecture intrinsèquement moins performante mais qui se rattrapent en proposant 4 coeurs dès l’entrée de gamme.

Et malheureusement pour AMD, une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, sa part de marché du côté des cartes graphiques à suivi la même tendance, avec une part de marché passant de 20% à moins de 9%, au seul bénéfice d’nVidia, qui atteint désormais près de 85% du marché. Sur ce marché également, l’Américain est à la peine, face à des GeForce Pascal particulièrement réussies, tandis que les Radeon de nouvelles génération (Vega) se font attendre.

La configuration « standard » sur Steam est donc aujourd’hui un ordinateur à CPU Intel 4 cœurs d’une fréquence comprise entre 3 et 3.3 GHz et embarquant une carte graphique nVidia GeForce GTX 1060, le tout couplé à 8 Go de RAM et fonctionnant sous Windows 7 64 bits.

Espérons pour AMD que cette tendance sur le marché des joueurs n’est pas représentative du marché global, sans quoi la situation serait désormais plus que critique pour le fondeur, au point de mettre en péril sa survie… à moins que les récentes failles de sécurité Meltdown et Spectre, qui touchent bien plus lourdement les puces d’Intel que celles d’AMD ne permettent à ce dernier d’inverser la tendance. Les grosses baisses de prix (jusqu’à 30%) consenties en début de mois par AMD laissent hélas penser que les ventes ont été inférieures aux attentes d’AMD bien au delà du petit marché que représentent les joueurs.

Laisser un commentaire