Publicité

UNE NOUVELLE VERSION D'INFOBIDOUILLE EST EN LIGNE CLIQUEZ-ICI POUR LA VISITER

SanDisk

SanDisk, l'un des principaux constructeurs de mémoires flash, a lancé aujourd'hui une nouvelle génération de puces flash, qui pourrait contribuer à une nette baisse des prix, en doublant la densité de stockage : les MLC X4.

Alors que les MLC classiques stockent deux bits par cellule, contre un seul pour les SLC, les MLC X4 montent comme leur nom l'indique à quatre bits par cellule. Une technologie qui a coûté à SanDisk cinq ans de recherche en collaboration avec l'université de Tel Aviv. Ceci permet à SanDisk d'être le premier constructeur à proposer des puces de 64 Gbits (8 Go) sans pour autant avoir basculé vers un processus de gravure de dernière génération, puisqu'elles sont encore gravée en 43nm, alors qu'Intel/Micron travaille actuellement en 34nm et que Samsung est sur le point de se lancer sur le 32nm. Ce petit retard sur la finesse de gravure empêche d'ailleurs SanDisk de revendiquer le titre de mémoire la plus dense (la MLC X3 d'Intel/Micron la dépasse de peu), mais leur permettra de produire ces puces haute densité à moindre coût, en utilisant les chaines de production existantes.

Dans un premier temps, ces puces seront utilisées dans des cartes mémoire et dans des clés USB de 8 et 16 Go, embarquant donc une ou deux puces. Intel/Micron avait également fait ce choix pour ses puces X3, en expliquant qu'elles n'étaient pas suffisamment rapides et fiable pour être utilisées dans les SSD. Il est donc permis de supposer que SanDisk se retrouve face à la même problématique.

Ces nouvelles puces pourraient toutefois avoir un impact à la baisse sur le prix des SSD, en faisant réduire légèrement la demande sur les puces MLC classiques, alors que le marché de la mémoire MLC est actuellement saturé par la demande.

Posté par Matt le 13/10/2009 à 21h43
Aucun commentaire
Source : EETimes via Ptit_boeuf

Rétroliens

URL pour les rétroliens :
http://www.infobidouille.com/actualites/retrolien/873